23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 15:00

azer.png

C'est la fin de l'année et c'est un peu l'occasion de remater cette émission de 14h42 sur la surveillance généralisée dans le monde.
A l'époque, on me traitait de menteur, de conspirationniste.. Ah la la la. Maintenant, les preuves sont là, par dizaines de milliers. Snowden a volé des milliers de documents et désormais, on ne me traite plus de conspirationniste.

Les entreprises utilisent comme direction marketing "la sécurité". Elles essayent de se racheter mais bon, les gens ne sont pas dupe et même si google apple et compagnie sont toujours les numéros 1 du numérique, leurs politiques changent.

 

Tant mieux.

 

Les gens commencent à comprendre petit à petti l'importance de nos données privées. Evidemment, la grosse masse s'en contrefout comme de l'an 1 mais bon, au moins on ne pourra pas dire que vous n'aviez pas été prévenu.

 

Inutile de tomber dans la parano, on ne vous demande pas d'être des pro de l'informatique. Exactement comme lorsuqon' passe son permis de conduire, on ne nous demande pas de savoir démonter l'intégralité du moteur et de nommer chaque pièce par son nom. On nous demande juste un certain nombre de professionnalisme. Pourquoi ? Car conduire est une chose non sans danger. L'informatique est pareil !

 

On paye par internet, on communique par internet, on déballe nos idéaux politiques par internet, on fait même du sexe via internet !

La grosse différence avec la génération préscédente qui confond trop souvent ordinateur avec la télé, c'est que chaque chose que vous faites est enregistrée ET analysée.

Ne sous estimez pas les agences de renseignement privées. Elles achètent les données que nous laissons lors de notre navigation. Ces données représentent bien plus d'information qu'on ne veut le croire et les agences sont nombreuses, et toujours spécialisées dans différents domaines. L'analyse et transmettent ses analyses, c'est leur métier.

Et c'est un marché florissant.

Mélangez à ça des politiques corrompus à tout les étages et notre petit coté humain à faire des conneries, c'est pas joli joli.

 

BpoFYbXCYAIfgp_.png_large-copie-1.png

 

Bref, la surveillance généralisée pourquoi pas mais pas aujourd'hui.
L'humanité est loin d'être mentalement au point pour utiliser la surveillance générélisé sans s'en servir contre la population.

 

Quand la surveillance généralisé ne s'applique qu'a la population et non à ces dirigeants, c'est qu'il commence à y avoir une couille dans le potage comme on dit.

 

Les politiques s'amusent souvent à ressortir cet argument "si vous n'avez rien à cacher vous n'avez rien à craindre ?" Je leur retourne la question... Pourquoi refusent ils la transparence que le peuple leur demande ? C'est pourtant le peuple qui place les dirigeants là où ils sont non ? Ou alors on m'aurait menti ?

Et puis, un peuple sous surveillance n'est pas un peuple libre, c'est un peuple d'esclave. Si nous ne sommes plus capable de faire confiance à quelqu'un, l'avenir ne me plait pas trop perso.

 

 

BjWYu_wIQAACmlc.jpg

commentaires

Datalove

  • : Le blog de Rames
  • Le blog de Rames
  • : #datalove #vieprivée #bmx #japon #lol #lolcats 0x73715033
  • Contact

support_lqdn_250.gif

Me suivre sur Twitter

 

http://datalove.fr/datalove/datalove-s2.png

 

 

 

Recherche

Pages