11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 11:59

carotte.jpg

 

Il y a quelque temps, j'ai déménagé et comme beaucoup de personne dans mon cas, j'ai du déménager ma ligne internet. J'appelle donc mon fournisseur d'accès à internet (FAI) et là, mon fournisseur m'annonce que le locataire précedent n'a pas fermé sa ligne. "Merde" me dis-je ! "Mais comment que j'fais ?"
Mon opérateur m'annonce donc plusieurs choix possible.

Formidable !? J'ai plusieurs choix ! Je vais bien trouver un truc qui va me plaire et qui conviendra à mes espérances :D
Au final, sur les 3 choix proposés, un seul me semble normal. Je dois contacter Orange en compagnie de mon Bail location, fraichement signé par les différentes parties, afin de prouver que je vis bien dans les lieux et que la ligne est désormais mienne. Orange étant propriétaire du réseau français, je n'ai pas d'autres alternatives que de m'adresser à eux !

 

Chéri, prend ton manteau on s'en va

 
cat-facepalm.gifNi une ni deux, j'enfile mon pantalon, une paire de chaussette non trouée et hop, direction le magasin Orange pour réparer ce petit soucis de ligne pas fermé, bail en main.
Là, j'annonce mon problème à la personne devant moi. J'explique calmement que l'ancien locataire n'a pas fermé sa ligne. On m'explique que je dois prendre contact avec l'ancien locataire car lui et seulement lui peut demander la fermeture de sa ligne. Si je n'ai pas le contact de cette personne, je suis baisé.
Hop, le temps de me faire paniquer un peu et on m'annonce que j'ai un autre choix (Chouette alors ! C'est génial ça !) : Je peux choisir de souscrire à une nouvelle ligne pour la modique somme de... 50euros. La nouvelle ligne écrasera l'ancienne ligne et à moi les haut débits du net 2.0. Mais je dois payer quand même 50 boules pour pouvoir fermer la ligne de mon logement... C'est con.

Bon, là je regarde la vendeuse les yeux dans les yeux et je lui balance un petit "sérieux ?"

Le fait de sortir mon Bail devant ces yeux la fait réagir un peu, elle l'analyse une seconde, mais le syndrome de merde de notre société de consommation l'emporte. L'indifférence l'emporte et la logique dégringole tel un chateau de carte de l'UMP sur une place publique. L'ancien locataire n'a plus aucun droit légal dans cet apart mais ce n'est pas mon affaire après tout.
Rien n'y fais "ah non, on peut pas, même si vous etes Paul Bismuth où Nicolas Sarkozy, on peut pas, la loi nous en empèche" Bon... J'aurais essayé mais j'avoue ne pas comprendre en quoi la loi t'en empèche. J'aurai aimé parler à un responsable ce jour là mais bon, je vais retourner en magasin armé d'un argumentaire et peut être même d'un avocat histoire de pousser un peu le truc.


"Vendez, Vendez tout à n'importe quel prix !"

 

A ce moment là, on atteint le point marketing. Vous savez, ce petit moment où tu sais que le vendeur va critiquer ton fournisseur d'accès pour essayer de te vendre sa daube car Orange, c'est bien connu, est d'un professionnalisme reconnu depuis au moins 100 ans ! (nan mais déconnez pas)

"Votre fournisseur ne vous a pas proposé de prendre les frais à sa charge ??? Mais comment cela est-ce possible ???"
Cette phrase, je dois l'avouer, je l'attendais depuis le début de mon entretien d'embauche de consommateur. 
Et ni une ni deux, la vendeuse commence à regarder sa petite documentation sur les différents forfaits Orange pour internet avec tout les mensonges sur le "haut débit" qui vont avec. Sachez le, en France, quand un vendeur vous vends du haut débit (Salut numéricable !), il se moque de vous. Le débit Français est un des pires de l'Europe, du monde... Rigolez pas, c'est vrai... C'est encore plus vrai pour la "fibre" de numéricable qui est obsolète depuis son entrée... 

ftthfev2012

Je lui répond directement que je ne suis pas interessé par les services d'Orange en tant que FAI. Certes, mon FAI actuel n'est pas du tout en accord avec mes principes, mais comment dire, Orange c'est pire ?

 

 

Orange, la vie privée, le libre, parle à mon cul...

 

J'essaye donc de lui expliquer que je suis quelqu'un qui est soucieux de sa vie privée sans aller trop loin dans les détails parce que bon, je ne suis pas là pour lui faire un cours et je connais la vision du coco sur le logiciel libre ou l'utilisation de certaines technologies pas tès jojo. Mon fournisseur d'accès me saoule déjà et je pense partir pour un fournisseur d'accès associatif en passant par FDN par exemple. Là boom, elle me lache une bombe "vous savez, les fournisseurs d'accès associatif sont souvent moins respectueux de la vie privée de leur client qu'Orange.
Arf, là, elle a dépassé les bornes. J'ai été sympa jusqu'à présent. Je lui ai expliqué que je ne souhaitais pas être chez Orange mais elle a forcé. Je lui ai expliqué que je ne voulais pas m'étendre sur le sujet, mais elle force.
On commence à parler un peu plus, la confrontation parait inévitable. Quoi, le FDN est moins respectueux qu'Orange sur ma vie privée ? Est-ce seulement possible ? Cela voudrait dire que Mr Bayart (par exemple) travaillerai avec les services secrets ? Que le GCHQ sont ces potes ? Oula oula, mais jusqu'où motive t'on les salariés d'Orange pour dire de telles conneries ?

 


On s'orange où on s'orange pas ?

Comment lui expliquer mon ressenti sur Orange ?

Elle essaye de me vendre de la confiance (et des abonnements surtout) mais dois je lui répondre franchement au risque de la détruire moralement sur place ? De la rendre ridicule car son employeur ne respecte pas ses abonnés ? Parce que son employeur est un voleur, parce que son employeur formate les gens qui travaille pour lui (donc elle aussi).
Je pourrais lui parler de la collaboration d'Orange avec les services britanniques (GCHQ) pour la protection des données privées des clients. Je pourrais aussi évoquer les nombreux piratages de la société orange... 
 Je pourrais parler de SOFRECOM, une filiale d'Orange qui commerce avec la Syrie de Bachar El Assad. J'aurais pu citer ça ou ça. Après tout, participer à la torture des opposants politiques, c'est une activité économique comme une autre hein.


"Avant même le soulèvement populaire en Syrie de 2011, dès 2009, une autre entreprise française, SOFRECOM, spécialisée dans l’implantation sur des marchés à perceptions aléatoires des droits de l’homme (le Congo, le Vietnam, la Thaïlande, la Syrie, l’Éthiopie, la Mauritanie, la Côte d’Ivoire, le Tchad, la Libye de Kadhafi, le Maroc, ou la Tunisie de Ben Ali), donnait un coup de main au Syrian Telecom Establishment pour moderniser son réseau… SOFRECOM, c’est une filiale d’Orange. Orange, c’est justement cet opérateur tellement historique qu’il noue des liens très étroits avec les services de renseignements intérieurs et extérieurs. SOFRECOM, et plus largement Orange, on les retrouve donc assez régulièrement près de lieux dans lesquels la France dispose d’intérêts économiques, militaires, ou a des besoins en matière de collecte de renseignements… afin de rester proche de son ennemi."

Ouh que ça fait tache dans l'argumentaire au magasin !

Et pour aller encore plus loin, j'aurais pu parler du DPI que pratique orange en France mais je vous l'accorde, ça rejoint les liens précédent.
Du coup, j'aurai pu lui parler des charges lourdes qui pèsent sur Stéfane Richard dans l'affaire Tapie. Stéfane Richard c'est le grand patron d'Orange. 
J'aurais pu parler du bridage que pratique Orange ou encore de sa volonté d'étouffer la neutralité du net. Payer Youtube et pas dailymotion, c'est un principe qui se vaut. Ou pas

 

Bkew1kBIEAEoE2r.jpg

 

Berf, j'aurais pu et je le ferais surement.
Orange veut vous séduire, mais dsl orange, votre monopole vous offre de l'argent facile et des données qui valent tout l'or du monde. Par contre, pour l'argumentaire de vente, va falloir repasser. 

commentaires

Datalove

  • : Le blog de Rames
  • Le blog de Rames
  • : #datalove #vieprivée #bmx #japon #lol #lolcats 0x73715033
  • Contact

support_lqdn_250.gif

Me suivre sur Twitter

 

http://datalove.fr/datalove/datalove-s2.png

 

 

 

Recherche

Pages