4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 14:23
Instruction : Remplacez "Google" par "Gouvernement"

Instruction : Remplacez "Google" par "Gouvernement"

Aujourd'hui, c'est un grand jour. C'est le 4 mai.
Mis à par ça, François Hollande est au Qatar. Il s'y rend pour vendre des avions de guerre. Des avions de guerre dans un pays qui ne respecte rien. La France se prostitue au Qatar c'est beau. Et on nous demande d'avoir confiance dans la surveillance de masse ? hohoho

Les voix qui s'élèvent contre sont de plus en plus nombreuses, à vrai dire, je crois qu'il ne reste plus grand nombre à être "pour" si on enlève juste la population mouton et les politiciens. Car si on analyse un peu, les personnes étant sensibilisées, celles qui comprennent les enjeux du BigData, la vie privée etc sont toutes contres.
On va donc en remettre une couche avec ces quelques vidéos :
Le Bonjour tristesse se plante un peu en mélangeant les boites noires (DPI) et les IMSIcatcher mais la prestation est là.

Comme le dit le bon Numendil :

Coucou le gouvernement, ces critiques sur la loi, vous en faites quoi ?

  1. Amnesty International
  2. La Quadrature du Net
  3. Alain Marsaud, ancien juge du terrorisme
  4. Le Conseil National du Numérique
  5. La CGT Police
  6. Reporters Sans Frontières
  7. Le Syndicat de la Magistrature, qui estime que ce projet de loi « « installe un dispositif pérenne de contrôle occulte des citoyens dont il confie au pouvoir exécutif un usage quasi illimité. Il est à ce titre inacceptable. Seul un véritable contrôle a priori de techniques de renseignement proportionnées et visant un objectif strictement défini relevant de la sécurité nationale, restera respectueux des droits fondamentaux. »
  8. Marc Trevidic, l’actuel juge antiterrorisme
  9. Le président de la CNCIS lui-même
  10. La CNCDH (Commission consultative en charge des droits de l’Homme)
  11. La Ligue des Droits de l’Homme
  12. L’Union des Syndicats de la Magistrature
  13. La Fédération Syntec
  14. Le commissaire des droits de l’Homme du Conseil de l’Europe
  15. La CNIL
  16. Human Rights Watch

Pour certain au gouvernement, le droit à la vie privée, n'est plus rien. Le débat sur les libertés n'a pas lieu d'être. Ne riez pas, c'est Mr Valls qui le déclare lui même... Un ministre, garant des libertés qui dit ça. Arf...
Je me suis donc empressé de pratiquer une petite expérience à mon boulot. J'ai demandé à chaque client le numéro de tel perso, le dernier sms envoyé, à qui, à quelle heure, numéro de sécu etc.

Les réactions ?

En dehors de quelques amusements, la totalité n'a pas trop compris ce que je cherchai à faire. Certain ont ris, d'autres pas vraiment. Par contre une chose a toujours été la même, aucun n'a voulu me donner ces renseignements de son plein gré. Serait-ce un hasard ?

Cette expérience m'a bel et bien confirmé que nous avons tous une vie privée qui, comme le nom l'indique... est PRIVEE !
C'est notre liberté, elle représente qui nous sommes réellement. Là ou nous pouvons mettre quelques fantasmes bien caché à l'abris des regards de papa maman ou de notre patron.
Sans vie privée, pas de reflexion, pas de pensée.

C'est la vidéo ci dessous qui m'a inspiré et ça vaut le coup d'oeil également.

Sous pretexte de nous protéger, on nous enferme dans un monde tout gris, avec une feuille de route à suivre.
Ayez confiance après tout, la surveillance, c'est comme les rafales, c'est pour notre bien à tous.

 

commentaires

Datalove

  • : Le blog de Rames
  • Le blog de Rames
  • : #datalove #vieprivée #bmx #japon #lol #lolcats 0x73715033
  • Contact

support_lqdn_250.gif

Me suivre sur Twitter

 

http://datalove.fr/datalove/datalove-s2.png

 

 

 

Recherche

Pages